Indigènes, l’hommage aux combattants africains

Indigènes, l’hommage aux combattants africains

Le film Indigènes du réalisateur franco-algérien Rachid Bouchareb, sorti en 2006, met en scène quatre maghrébins indigènes, qui partent au front pour libérer la France, ce pays qu’ils n’ont jamais visité. Ils découvrent ainsi les réalités de la guerre mais aussi l’espoir, l’égalité fraternelle et le besoin de liberté. Le terme indigène désigne les soldats dont le recrutement se fit en Afrique du nord parmi les « armées coloniales », et qui composèrent pour moitié la première armée française placée sous le commandement du général De Lattre de Tassigny. 

Les 4 soldats oubliés de l’armée française

Les quatre soldats du film Indigènes se composent de trois algériens et de un marocain. Les premiers sont des tirailleurs et le second, un goumier. Abdelkader, Mesaoud et Saïd sont issus du septième régiment de tirailleurs algériens. Le goumier marocain est du nom de Yassir. Quelles sont les raisons qui les motivent pour le front, quels sont leurs sentiments vis-à-vis de ce combat pour la libération du pays qui a colonisé leurs patries? Avec courage, ils affrontent les réalités du front qui les mèneront des côtes italiennes aux portes de l’Allemagne en passant par la France. Le film Indigènes est officiellement d’origine à la fois française, marocaine, algérienne et belge. 

indigenes.jpg

Indigènes, un film militant

Indigènes est un film qui veut montrer le vécu des soldats maghrébins ayant participé à la libération de la France, à travers leur périple, de leur recrutement à leur affrontement des combats en terre étrangère. Le film évoque également le rôle joué par ces soldats dans le cours de l’histoire notamment celle de la France. Ainsi, en même temps que le film Indigènes sort en salle en 2006, les responsables étatiques français ont décidé que les anciens combattants de la première armée française bénéficieront des mêmes droits que ceux des retraités français de souche. 

film-indigenes.jpg